L'espoir, c'est quoi ? "Ose devenir qui tu es" (Préface du livre) 

solitude dépression aller mieux bien être

Paroles d'espoir, "Ose devenir qui tu es" de Marc de Smedt et Michel Piquemal.

                 J’ai relu cet livre tout récemment et j’ai eu envie de partager cette introduction rédigée par Marc de Smedt. Un texte sur l’espoir magnifiquement et simplement écrit.

C'est quoi l'espoir ?

            « C’est quoi l’espoir ? La petite lumière vacillante au fond du tunnel de nos âmes quand il y fait noir, tout noir.

 

Edmond Rostand, l’auteur de Cyrano de Bergerac, ce personnage désespéré, nous donne un conseil fulgurant : « c’est la nuit qu’il est beau de croire à la lumière! » Dans la guerre, dans le deuil, dans la souffrance de la maladie ou de l’abandon, dans la solitude et la tristesse, c’est parce que l’on sait garder l’espoir que l’on réussit à sortir du trou. C’est parce que des hommes, des femmes, des enfants ne perdent pas espoir dans leurs heures les plus noires que l’humanité évolue, comme guidée par ce flambeau invisible qui est au fond de nos cœurs.

           

            Seulement l’espoir est comme une plante, il se cultive, il a besoin de soins : c’est la petite fleur sur son astre désert qu’arrose sans cesse le Petit Prince afin qu’elle vive et soit un témoin d’amour. « C’est en croyant aux roses qu’on les fait éclore », disait aussi Anatole France : en effet, par l’attention qu’on porte aux choses, aux êtres, aux situations et à soi-même, l’évolution se féconde, le progrès germe graduellement et la création finit par refleurir.

            Mais l’espoir d’une vie meilleure ne suffit pas : il faut forger cette existence qu’on souhaite et cesser de la rêver. Ce qui revient à dire qu’il faut se former soi-même. Comme le dit l’adage populaire : les choses n’arrivent pas toutes seules. Et le proverbe biblique : aide-toi le ciel t’aidera. Vraies paroles d’espoir et de sagesse, magnifiées par cette parole du sage chinois Lao Tseu, précurseur du taoïsme : « un voyage de mille pas commence par un pas ».

Oui, garder espoir, c’est toujours savoir faire un pas de plus, quelle que soit la détresse, quel que soit l’obstacle. En fait, l’espoir, c’est aussi la confiance que l’on a dans la vie.

             Le B.a.-ba de cette œuvre de salubrité intérieure consiste à retrouver une conscience claire et donc à transformer l’énergie négative qui est en nous en énergie positive : pour cela il faut apprendre à nous détacher de nos situations conflictuelles et chimères inutiles pour les considérer différemment. On s’aperçoit alors qu’en cela espoir rime bien avec voir et…se voir.

              Enfin, l’espérance se partage : il est des trésors en chaque être, il faut savoir les découvrir.  Car avoir l’espoir c’est aussi savoir sourire. « 

Ce texte est tiré du livre : Paroles d’espoir, « Ose devenir qui tu es » paru  chez Albin Michel, 1995, Michel Piquemal et Marc de Smedt. 

Julie Ogée

Psychologue clinicienne et Psychothérapeute

Spécialiste du développement

N° ADELI : 449328731

Pour en savoir plus sur ma pratique : www.psy-en-ligne-jo.com

Retour en haut